Véronique Labonté réussit sa soutenance de thèse

17 juin 2024

Vendredi dernier, Véronique Labonté a défendu avec brio sa thèse intitulée « Impossible mémoire collective ? Analyse des récits de contre-mémoire dans l’espace public de Bosnie-Herzégovine. », dont l’approche et la démarche étaient résolument interdisciplinaires.

Félicitations Véronique pour cet accomplissement et ce succès amplement mérité! Nous te souhaitons le meilleur pour la suite!

Résumé de la thèse : En prenant la Bosnie-Herzégovine (BiH) comme étude de cas, je propose dans cette thèse interdisciplinaire d’examiner comment les activistes mémoriels, agissant au niveau méso-institutionnel, utilisent les médias numériques et les outils technologiques pour mettre en œuvre diverses stratégies de contre-mémoire dans l’espace public. J’examine une variété de pratiques développées en marge des discours historiques officiels sur la guerre de 1992-1995, toujours dominés par la victimisation et la haine. Neuf cas tirés de la littérature et de données empiriques originales récoltées sur le terrain en 2021 et 2022 sont utilisés pour démontrer comment, malgré un climat politique extrêmement tendu, les activistes mémoriels de BiH arrivent à faire circuler de nouvelles représentations du passé avec pour objectif d’induire des changements mnémoniques dans la société bosnienne. Je m’attarde d’abord aux stratégies qu’ils mobilisent dans l’espace public en reprenant la catégorisation proposée par Trevisanut (2016) soit la re-membrance, la (ré-)appropriation et la polyphonie. Par la suite, je suggère que les activistes mémoriels en Bosnie-Herzégovine, bien qu'évoluant dans une sphère publique dominée par les divisions ethnonationalistes et un parallélisme politique exacerbé, arrivent à déployer ces stratégies en utilisant les médias numériques comme une arène, un espace ou une collection. Soutenue par une analyse thématique construite à partir de vingt-six entrevues avec des activistes mémoriels travaillant pour différentes organisations, ma thèse répond à un besoin de nouvelles recherches sur l'activisme mémoriel médiatique et ouvre de nouvelles perspectives pour des études futures sur ces enjeux à l’intérieur d’autres zones post-conflit.

Back to news
#}